jeudi 24 mars 2011

Hommage à Desrousseaux

Hommage à Desrousseaux - 1970




Édité pour le cent cinquantième anniversaire de la naissance d’Alexandre Desrousseaux.
Illustré par Léopold Simons


01-Présentation du p’tit quinquin par Simons
02-Le p'tit quinquin
03-L'carneval
04-César Fiqueux
05-L'barbier Masse
06-L'ivrogne et sa femme
07-P'tit Jean revenant de Lille
08-L'petit dogt
09-Philippe Le Bon
10-Hommage à Desrousseaux
11-Manicour
12-L'broqu'let
13-L'histoire du p'tit price et d'Marianne Tambour
14-L'habit d'min grand-père
15-Jeanne Maillote
16-Liquette
17-La braderie
18-Ronde du temps passé
19-Le mariage du p'tit quinquin


Par la chorale « Vent du Nord » dirigée par Jean-Marie Roger, le cercle choral « Les XXX » dirigé par Raymond Robillard et la participation de Mme Hélène Georges et M. Aimable Thibaut.


Téléchargez ici

129 téléchargements au 1/6/2013

lundi 21 mars 2011

Simons dit ses poèmes

Léopold Simons (1901-1979) dit ses poèmes en patois de Lille - novembre 1969



« Lorsque le prix George Chepfer m’a été décerné, le syndicat d’initiative : les Amis de Lille a tenu à publier* les poèmes qui m’avaient valu cette distinction.
Bien que cette édition ait obtenu un grand succès, je me rends bien compte que la lecture du patois présente une certaine difficulté pour ceux qui ne le pratique pas couramment. Et même pour les autres.
En effet, ce dialecte est essentiellement une langue « parlée ». C’est pourquoi lorsque la marque E.P.N. me proposa d’enregistrer phonétiquement ces œuvres, j’y consentis volontiers.
[…] »


01- J'avos un camarade (1937)
02- Gris chuc (1955)
03- Pâques à Loos (1938)
04- L'colis (1941)
05- Jour de communion (1938)
06- Si qu' j'avos été là (1931)

accompagné à l’orgue Hammond par John Van Den Eynden

* Lille aux Lillos , pasquilles en vers et en patois de Lille, préface de Philippe Kah, illustré par Simons, publié en 1969 par Les Amis de Lille.

Si qu' j'avos été là


Téléchargez ici

82 téléchargements au 1/6/2013

vendredi 18 mars 2011

Un recueil de chansons de carnaval édité à Lille


Chansonnier des jours gras, recueil de chansons faites pour égayer les réunions pendant le carnaval , par Simon-François Blocquel, Lille 1819, 146 pages.

Chansonnier des jours gras , recueil de chansons faites pour égayer les réunions pendant le carnaval
Chansonnier des jours gras , recueil de chansons faites pour égayer les réunions pendant le carnaval
Source: gallica.bnf.fr


Titre : Chansonnier des jours gras, recueil de chansons faites pour égayer les réunions pendant le carnaval (par S. Blocquel). - Calendrier grégorien... pour 1819
Auteur : Blocquel, Simon-François (1780-1863)
Éditeur : Castiaux (Lille)
Date d'édition : 1819
Type : monographie imprimée
Format : In-32, 128-16 p., fig.
Relation : BNF et GALLICA


Table des matières par incipit : Titre (incipit) air, page

A
- La bonne philosophie (Aimons notre bergère) air : Gaîment je m'accommode de tout, 92
- Portrait de mam'selle Margot la ravaudeuse par son cher zamant Dubelair peintre-dhoreur (A ma Margot) air : Ça n'devoit pas finir comme ça, 9
- Ronde chantée le jour des Rois (Amis, il faut nous résigner) air : A me faire danser comme ça, 26
- Le parti le plus sage, chanson philosophique (Amis pour égayer la vie) air : du pas des trois cousines, 33
- Les quatre mots universels, chanson pour tout le monde (Amis, si vous voulez m'en croire) air noté 97
- Le partage (Amour, hymen, à leur naissance) air : J'ai vu partout dans mes voyages, 76
- Le baiser (A seize ans, je vis Zélide) air : Ce mouchoir, belle Raymonde, 83

C
- Le danseur amoureux (Ce fut dans une contredanse) air : Fidèle époux, franc militaire, 59
- Le ruisseau, ronde (Craignez, craignez, jeunes fillettes) air nouveau, 89
- On y va (Cupidon est un drôle) air : Partant pour la Syrie, 5

D
- La bonne petite femme (Damis courtisait Elisa) air : Avec vous, sous le même toit, 57
- Bacchus, l'amour et compagnie (De commerçans une maison) air : Femmes voulez-vous éprouver 7
- La pauvre Isabelle (De la pauvre Isabelle) air : Partant pour la Syrie, 37
- Le certain milieu, chanson (Du beau sexe, pauvres amans) air : Un papillon des plus brillans, 46
- Couplet de la queue du diable (D'une Meunière qui fit trop la fière) air : Il y a du déchet 91

E
- Le tolérant (En buvant, un rouge bord) air : du Bouquet du Roi, 107

F
- Le Momusien Gascon, ou mes désirs bornés (Fils de Momus et des Plaisirs) air : Un homme pour faire un tableau, 119

G
- Cavatine du bouffe et le tailleur (Gaiement je m'accommode) air : de M. Gaveaux, 78
- Gnia du déchet, chanson poissarde (Gnia du déchet dans bien des choses) air : Ça n’se peut pas, 68
- L'amour en vendange, chanson (Guidé par l'aimable Phalange) air : Ma belle est la plus belle des belles, 35

I
- Raison et folie (Il est une aimable folie) air : de la ronde d'Anacréon, 95
- Le petit homme gris (Il est un petit homme) air : Toto carabo [compère Guilleri], 15

J
- Claire et Landrie, petite histoire du Xie siècle (Jadis en Lombardie) air : Ermite, bon ermite, 113
- Les bonbons (Je les aimois, quand ma paupière) air : Je pense à toi quand la lumière, 55
- Rondeau d'une nuit de la Garde Nationale (Je pars), 43
- Le testament d'un pauvre épicurien (Je vivois dans ma demeure) air : du vaudeville de Figaro, 41
- Doctrine d'Epicure (Joyeux voyageurs, qu'un moment) air : Je vous fuis, adieu bois charmans, 82
- Le vinaigre de bois, invention nouvelle. Pot pourri, raconté par Cadet Botteux, Passeux de la Rapée (J'voulus hier, qu'étoit jour maigre) air : du ballet des Pierrots 100

L
- L'épicurien français (La gourmandise et la tendresse) air : Quand l'amour naquit à Cythère, 85
- Le gourmand (L'appétit, doit, comme l'amour) air : V'la ce que s'est que d'aller au bois, 79
- L'amour comédien (L'enfant dont la malice égale) air : C'est par les yeux que tout s'exprime, 53
- Impromptu à une jeune Reine du 6 janvier (Les ris, les jeux et la gaieté) air : Femmes voulez-vous éprouver, 57
- Les préliminaires (Lorsque, n'écoutant que son coeur) air : Comme j'aime mon Hyppolite, 61
- L'amant dans l'embarras (Lucas, amant entreprenant) air : Vaudeville de l'Opéra-Comique, 81

M
- Les quatorze ans (Mirza touchoit à quatorze ans) air :J'avois à peine dix-sept ans, 23
- Conseil à mes amis les Momusiens (Méprisant la critique) air : du vaudeville de Fanchon, 109

N
- Couplets pour Mlles L. A. V. trois sœurs charmantes et laborieuses qui demeurent dans l'faubourg Saint-Denis (N'parlez pas d'ces dam' de la ville) air : de Calpigi, 17

O
- Romance de Jérôme l'Eveillé, à Mademoiselle Javotte Durfort, marchande auprès des Innocents, trouvée rue Saint-Denis et offerte aux âmes sensibles (O ma tendre javotte) air : O ma tendre musette !, 87
- Faut qu'tout l'monde passe par là (On a beau dans l'sièque où j'sommes) air : Ton humeur, est Catherine, 70
- Le vin (On a chanté par tout le monde) air : J'ai vu partout dans mes voyages, 66
- Le boucon, chansonnette poissarde (On dit qu'toujours en goguette) air : de Manon Giroux 25
- Gothon à Paris (On m'avait bien dit que Paris) air : Trouverez-vous un parlement, 51

P
- Parodie (Potage à la Julienne) air : Bocage que l'aurore, 40
- Les bons vivans (Pour avoir la science infuse) air : du vaudeville du sorcier 110
- La double recette ou la bouteille et la chanson, ronde de table (Pour tous les maux, je conseille) air : Et lon lan, la landerirettee, 21
- Mes espérances (Puisse qu'on prône, du temps passé) air : Allons dépouiller nos pommiers, 122

Q
- Bacchus, imitation d’Anacréon (Quand je bois, le chagrin s'enfuit) air : de la soirée orageuse, 65
- Ronde (Que faites vous d'Monsieur Georget) air : V’là c’ qu’ c’est d’aller au bois, 49
- Le gourmand (Qu'on chante le dieu de la guerre) air : de la pipe de tabac, 19

R
- Faites le bien (Richard soulagez l'indigence) air : J’obtiens lta main ma chère Agathe, 73
- Le bon vivant (Remplissons) air : Verse encore, 121

S
- Les visn (Si, comblant enfin mes desirs) air : Je voudrois voir à chaque instant, 104

T
- Couplet à tonton qui m’en demandait un (Tonton, ta taille est très-jolie) air : De la pipe de tabac, 39

U
- L’amour en retraite (Un jour las de vivre à Cythère) air : R’li, r’lan, tambour battant, 62
- V’là qu’est dit… et v’là qu’est fait, ou l’amoureux expéditif, chanson grivoise (Un matin, qu'c'était dimanche) air : Ton humeur, est Catherine 29

V
- Le jardinier fleuriste (Venez, venez dans mon parterre) air nouveau, 105
- Le mari difficile (Voulez-vous me rendre content) air : Faut d’la vertu, 116
- La poire et le fromage (Vous, qui du plaisir de chanter) air : Trouverez-vous un parlement, 75

**********
J’ajoute ce petit recueil du même imprimeur, découvert hier 20/3 chez un libraire. Il n’y pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous ;-)



Les amusemens du bel âge ; almanach chantant pour la présente année
Au Temple des plaisirs et à Lille chef Castiaux, libraire. De l’imprimerie de Blocquel, à Lille [sans date, ca 1820, format : 63 x 93 mm]

- Le soupir, romance, (Petit chagrin, dans notre enfance) air noté
- Comm’ça nous échappe, (Je briguais, sans protecteur) air : Quand la Mer Rouge apparut
- Éloge de la petite table (Pour faire du bruit dans le monde) air : de Marianne
- Je ne veux plus être amoureux (Que des échappés du collège) air : de l’ermite de Saint-Avelle
- Morale en chanson (J’ai pris en y réfléchissant) air : J’ai vu la meunière
- Le choses inflammables (On enflamme facilement) air : du pas redoublé
- Les souvenirs (Te souvient-il de la vallée obscure) air noté
- A la mode, chanson (Toi qui soumets à ton empire) air : J’ai vu partout dans mes voyages
- Consolez-vous avec les autres (De biens et de maux chaque état) air : Consolez-vous avec les autres
- La veuve inconsolable (Ah ! plaignez mon malheur) air : Faut d’la vertu, pas trop n’en faut
- A jenny (Tu veux ma mort, ta bouche me l’avoue) air : Te bien aimer, ô ma tendre Zélie
- A la femme que j’aurai, poème

textes disponibles sur demande