dimanche 11 mai 2014

Les souvenirs de Kerktje

L’ association SOS BLOOTLAND est heureuse de vous annoncer la sortie prochaine des Mémoires de Klerktje : Gedenkschrift van een Vlaming van Frankryk, Mémoires d’un Flamand de France






Cet ouvrage bilingue, version originale flamande et française, est agrémenté de nombreux témoignages et photographies.
Ce livre d'une centaine de pages, dont le tirage est limité à 300 exemplaires, sera vendu au prix de 5€.
Disponible vers la fin juin.

Vous pouvez d’ores et déjà le réserver auprès de :
SOS BLOOTLAND
9 rue Flaubert
59210 Coudekerque-Branche
03 28 64 95 79 ou 03 28 62 00 83

ou par mail à sosblootland@gmail,com

sos-blootland.com


********
Suppléments

Antoine Quaghebeur m'a confié deux enregistrements qu'il a réalisés.
Le premier lors d'un petit concert à Koekelare en 1982, avec Joël.

01-présentation
02-Cecilia
03-De wonderbare genezing (Willem Vermandere)
04-présentation
05-pot pourri.mp3
06-De barmhartige samaritaan (Willem Vermandere)
07-présentation
08-Den oven
09-présentation
10-Neew me gaen nuus vlaemsch nie laeten (Willem Vermandere)

téléchargez ici

l'autre est un entretien en flamand, pour Radio Uylenspiegel en 1992, où l'on retrouve ce qui est publié ci-dessus.

Entretien Raymond  DECLERCK et Antoine QUAGHEBEUR en Mai 1992 à Coudekerque Branche, rue Jean Morel                                                  

Thèmes abordés dans la chronologie de la K7
-        Les premiers souvenirs à 5 ans
-        La seconde guerre mondiale, le travail comme manœuvre pour les allemands à la construction des blockhaus (anecdote du 14/7)
-        Le repas du maire avec la serpillière oubliée dans le pot au feu
-        L’enfant de chœur  il raconte qu’il avait fauché les restes des cierges pour les donner à ses camarades afin d’illuminer les betteraves de la Saint Martin et il s’était fait prendre par le curé
-        L’après guerre avec le mariage en 1947. Le premier appartement au dessus d’un café avec une seule pièce pour le couple.  Après  c’est un baraquement, le couple disposera de 2 pièces.
-        Pas de musiciens lors des mariages. Chacun y allait de sa chansonnette (airs du temps)
-        Le travail se trouvait facilement dans le bâtiment
-        Retour sur la seconde guerre mondiale et un tout premier travail à la Coop,  avec ses chais. Il raconte une anecdote avec le vin d’Anjou spécial pour l’occupant.
-        Un moment Raymond travaille à la ferme, il peut manger le midi dans le local des allemands et il en profite pour « bien manger »
-        En 1944 c’est la fuite par le fameux champ de betteraves puis un accueil chaleureux à Bollezeele par les fermiers. Après il partira avec la famille à Bauvin  durant 8 mois. Le travail est dur et il n’y a pas beaucoup à manger.
-        Au retour d’exode, il ne restait que les murs de leur maison à Cappelle. Puis la vie a repris.
-        Raymond se souvient de sa première chanson Besame Mucho dans un café. Il était juché sur le billard. C’est à ce moment qu’il a rencontré Marthe.
-        S’ensuit une longue période sans activité musicale, toute consacrée au travail et à la famille.
-        Il a renoué avec le chant et le flamand en côtoyant la chorale Het reuzekoor.
-        Un souvenir lui revient : les premières vacances en Vespa dans un terrain de camping à Rouen sous la pluie puis la visite des châteaux de la Loire toujours sous la pluie.
-        Premier récital avec  BART à Poperinge.
-        Audition de la première émission de Radio Uylenspiegel  sur l’incitation de son fils (Christian) qui lui a dit d’aller du côté de Rexpoede et d’écouter la radio FM sur 101/102  mhz. Il a ainsi réentendu le flamand.  Il a réappris sa langue maternelle avec Keuntje  (Pierre Vandevoorde)
-        Klerktje chante avec Bart un répertoire de chansons flamandes traditionnelles et quelques chansons de Willem Vermandere dont Nee we gaan nus Vlamshe nie laat .
-        Enfin création d’une association SOS BLOOTLAND  et avec l’impulsion de Jacques Yvart  de BLOOTLAND, groupe de chants de marins de nos côtes.

téléchargez ou écoutez l'intégralité ici